Les enseignements du CRHECC

  • Licence

    Licence 3

    Histoire contemporaine de l'Europe centrale

    Sujet du cours : Histoire politique et sociale de l’Europe médiane de 1848 au XXIe siècle

    Cours magistral - Pr Paul GRADVOHL

    Jeudi 9h30-10h30, amphithéâtre Descartes (Sorbonne)

    ***

    Travaux dirigés - Alain SOUBIGOU

    Jeudi 10h30-12h30, salle D622 (Sorbonne)

     

    L’Europe médiane (située entre l’Allemagne, l’Autriche, la Russie et la Turquie) est caractérisée depuis l’ère moderne par des discontinuités étatiques. Les 22 États actuels se revendiquent parfois d’États fondés au Moyen Âge avec lesquels leur rapport fait l’objet de débats. Des traditions sont constamment ravivées et (ré)inventées à des fins d’instrumentalisation, et elles nourrissent l’emphase mise sur des spécificités nationales. Car la vigueur des espoirs ou des crispations autour de la souveraineté nationale fait un écho à des empires qui s’effritent (ottoman), s’effondrent (2e et 3e Reich, Russie), ou chutent à la fois lentement et rapidement (Autriche/Autriche-Hongrie, URSS), mais aussi, à l’inverse, à la construction européenne (UE).

    Il s’agira ici de montrer les traits communs – voire tout simplement européens – de ce vaste espace qui représente presque 5 fois la France. Et de décrypter quelques-unes des spécificités nationales qui constituent l’attrait de l’Europe médiane et sa complexité. Contextes politiques, structures sociales et économiques ou environnement culturel seront abordés à travers des tableaux transversaux et nationaux, des portraits de grandes figures politiques et intellectuelles, des analyses des grands tournants des XIXe et XXe siècles. L’Europe centrale (Pologne, République tchèque, Slovaquie, Hongrie actuelles) forme le pivot de ce cours.

    Le questionnement portera sur l’Europe médiane comme zone qui se distingue par deux points :

    • l’État national ou impérial n’a pu garantir la sécurité à ses citoyens ou sujets ;
    • les mutations des sociétés ont été marquées à la fois par des flux transnationaux (souvent silencieux) et des ruptures politiques à fort impact économique et social, voire culturel (très bruyantes).

    Cette région sera donc vue comme laboratoire et sismographe de l’histoire européenne.

     

    • S1 : de 1848 à 1919, 13 séances

    24/9 – Introduction à l’histoire de l’Europe médiane

    1/10 – 1848 : naissance d’un nouveau monde

    8/10 – De la « Réaction » au déblocage des années 1860

    15/10 – Le tournant de 1867

    22/10 – Vacances

    29/10 – Société et politique en Autriche-Hongrie des années 1870 à 1890

    5/11 – Contrastes de la Belle Époque : épanouissement culturel et économique, blocage politique

    12/11 – Nationalismes et impérialismes de début de siècle

    19/11 – Sociétés et États en guerre mondiale en Europe centrale

    26/11 – L’effondrement des Empires

    3/12 – Reconstructions étatiques et affrontements sociaux 1918-1919

    10/12 – Un modèle démocratique dominant ? Constitutions et réalités politiques

    17/12 – Forces partisanes et leaders politiques (Piłsudski, Masaryk, Horthy)

     

    • S2 : les États d’Europe médiane au XXe siècle, 13 séances

    21/1 – Libéralisme et problèmes sociaux des années 1920

    28/1 – L’impact économique et social de la crise mondiale

    4/2 – La radicalisation politique des années 1930

    11/2 – Les minorités comme leviers de la déstabilisation

    18/2 – Les sociétés centre-européennes dans la Seconde Guerre mondiale

    25/2 - Vacances 4/3 – Variété des sorties de guerre

    11/3 – La mise en place d’une société communiste

    18/3 – La société stalinienne

    25/3 – Sorties du stalinisme, entre compromis et répression

    1/4 – L’espoir tchécoslovaque de 1968

  • Masters 1 et 2

    M1R Histoire contemporaine des Relations internationales et des Mondes étrangers  

         Initiation à l’histoire de l’Europe centrale contemporaine : questions sur l'Europe médiane soviétisée

    Pr Paul GRADVOHL

    mercredi de 9h à 11h

    salle 0.031 (Bâtiment recherche sud - Campus Condorcet, Aubervilliers)

    Programme du séminaire (PDF, 256 Ko)

     

    Quelles ont été les conséquences de la Deuxième Guerre mondiale pour cette région située entre l’Allemagne et la Russie ? Comment s’est déroulé le processus d’intégration dans le bloc soviétique ? Quelles en ont été les différentes étapes ? Qu’en a-t-il été des tentatives successives de désatellisation ? Comment enfin l’emprise soviétique a-t-elle pris fin ? À travers l’évolution des sociétés et du pouvoir communiste, ce cours-séminaire s’attachera à montrer les traits communs et les spécificités des différentes composantes de l’Europe médiane pendant plus de quatre décennies. Cette approche vise à ne pas considérer l’Europe centrale d’un point de vue occidental, mais à en faire un sujet historique à part entière lors de la période considérée et à en montrer toute la complexité, qui tient en particulier à des héritages très divers, et à une imbrication dans le monde global qui sont souvent perçues de façon inutilement rébarbative. Ce cours sera l’occasion d’aborder aussi la question de la continuité et de la discontinuité des histoires nationales et transnationales dans des situations de contrainte et d’assujettissement.

     

    ***

     

    M2R Histoire contemporaine des Relations internationales et des Mondes étrangers  

    La France et l'Europe médiane du XIXe au XXIe siècles :

    culture, relations et représentations

    Pr Paul GRADVOHL

    mercredi de 14h à 18h

    salle 0.033 (Bâtiment recherche sud - Campus Condorcet, Aubervilliers)

     

    Traiter de l’évolution de l’Europe centrale ou médiane et de leur participation aux évolutions internationales et globales en master implique de mobiliser des perspectives associant étude de la région et démarche inter- et transnationale. Compte tenu des contraintes de la recherche en master, l’accent est souvent mis sur la vision française ou les rapports avec la France. Or la prise de conscience de l’Europe centrale en France a été tardive et complexe, ce qui a pesé sur les relations et les représentations. Le séminaire accompagnera donc la réflexion sur les interactions entre cette région et ses partenaires extérieurs, y compris la France et l’ensemble des acteurs européens, mais aussi les travaux sur les évolutions internes parfois vues sous un angle national, ce qui comprend toujours une imbrication entre l’endogène et l’exogène.

     

    Une attention particulière sera portée aux discours parallèles et contradictoires des di­vers acteurs, y compris l’Union européenne, ou, par exemple, les divers mouvements politiques et idéologiques ou religieux transnationaux (communismes, socialismes, conservatismes, confessions chrétiennes, judaïsme …). Dans cet esprit, la culture, les arts, le sport, les médias, la mémoire, l’enseignement, sont des terrains importants pour mener la recherche sur l’Europe centrale ou médiane puisque cette région se caractérise par des États dont la fragilité séculaire a favorisé les stratégies para-politiques d’affirmation de divers acteurs, y compris militaires.