Présentation de l'IPR

Fondé en 1984 par le Professeur René Girault, l'Institut Pierre Renouvin (IPR) fédère 6 centres de recherches en histoire des relations internationales et des mondes étrangers de l'Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne qui sont intégrés au sein de l'UMR Sirice (Sorbonne - Identités, relations internationales et civilisations de l'Europe).

 

L'IPR est également le cadre du Master recherche Histoire contemporaine des Relations internationales et des Mondes étrangers : Amériques, Asies, Europes. Celui-ci propose également un parcours original sur les Guerres et sociétés à l'époque contemporaine (GPS).

 

La directrice de l'Institut Pierre Renouvin est le Professeur Alya Aglan. Le directeur du Master est le Professeur Paul Gradvohl.

 

Le secrétariat de l'Institut Pierre Renouvin est assuré par Stéphane Guillerez en salles F-604 et F-605 (Sorbonne) les mercredis, jeudis et vendredis de 9h30 à 12h30, puis de 14h00 à 17h00. Il est joignable via le courriel secretariat.ipr@univ-paris1.fr ou par téléphone au 01 40 46 27 90.

Actualités de l'IPR

  • Réouverture de la bibliothèque de l'IPR (à partir du 18 mai 2022)

    La bibliothèque de l'Institut Pierre Renouvin en Sorbonne (salles F-604 et F-605) sera ouverte aux jours et horaires habituels à partir du 1er juin 2022.

    L'accès - par le 14, rue Cujas - est autorisé sur rendez-vous pris avec Stéphane Guillerez (secretariat.ipr@univ-paris1.fr).

  • Motion de l'Institut Pierre Renouvin face aux dégradations de ses locaux en Sorbonne

    Paris, le 16 avril 2022

     

    Nous, enseignants-chercheurs de l’Institut Pierre Renouvin (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne), dénonçons avec la plus grande fermeté les actes de vandalisme commis par les occupants de la Sorbonne les 13 et 14 avril 2022. 

    Aucune cause ne saurait justifier de tels actes.

    Nos bureaux, notre bibliothèque et nos salles de cours et de séminaires ont été saccagés ; les portes ont été forcées ; les murs ont été "tagués" ; du matériel informatique et de vidéo-projection a été endommagé et dérobé ; le mobilier a servi de barricade et de projectile contre les forces de l'ordre comme en témoignent les vidéos prises par les occupants eux-mêmes ; des livres de notre centre de recherche, des masters et doctorats, les dossiers administratifs de nos étudiants, ont été jetés par les fenêtres.

    Ces actes témoignent d’un nihilisme culturel qui est en soi une insulte à ce que la Sorbonne représente de par le monde. Ils sont en totale contradiction avec les valeurs de l’enseignement supérieur auxquelles nous croyons et que nous voulons défendre. Ils s’en prennent au bien de tous, à notre travail commun et au service public qu’ils mettent en danger.

    Nous adressons notre soutien et nos remerciements à tous ceux qui œuvrent pour un retour à la normale dans les meilleurs délais.

    Nous prions le rectorat de prendre urgemment toutes les mesures nécessaires pour que nous puissions rapidement réintégrer nos bureaux et nos salles de cours afin de reprendre nos missions de recherche et d’enseignement dans des conditions de travail décentes.

     

    Alya Aglan, Laurence Badel, Anne Couderc, Paul Gradvohl, Jean-Michel Guieu, Stéphane Guillerez, Hélène Harter, Florian Michel, François-Xavier Nérard, Marie-Pierre Rey, Pierre Singaravélou, Alain Soubigou, Nicolas Vaicbourdt, Geneviève Verdo, Christina Wu

     

  • Conférence de l'IPR - Écrire l'histoire de l'Ukraine (28/03/22)


    Les conférences de l'Institut Pierre Renouvin (année 2021-2022)

    Séance n° 2 - Écrire l'histoire de l'Ukraine

    Lundi 28 mars 2022 de 17h à 18h30

    en salle 100 du centre des colloques du Campus Condorcet(le lien est externe)
     (place du Front populaire - Aubervilliers)

    Pour voir l'enregistrement de la conférence :

    https://pantheonsorbonne.zoom.us/rec/play/GfClvVHJlLWv9WUu0ag8Y5-vHA27pkSoroPNXgao1aTNwTR8zyxtcbS4cl6Afur2qgEEkmxSXhTJibQn.xbxwXq0FiPaRLmAc?continueMode=true&_x_zm_rtaid=O3MR0TaDQ7-JfnfF4FS3HQ.1648500182654.ff0af437cfde31f181a2cf7932480302&_x_zm_rhtaid=962

    Mot de passe :  #hD7#XN3

     

    Alors que la guerre déclenchée par la Fédération de Russie ravage l’Ukraine, il nous a semblé essentiel de revenir sur l’histoire de ce pays alors que l’une des caractéristiques du récit proposé par la Russie et son président est de nier aux Ukrainiens le droit d’être, d’avoir été les acteurs de leur histoire.
     
    Nous avons donc invité deux historiens, spécialistes de l’Ukraine.
     
    « How Theater Explains Ukraine, or, Why Culture Matters »
     
    Mayhill Fowler est Professeur à Stetson University aux États-Unis. Elle a soutenu sa thèse (PHD) à l’Université de Princeton sous la direction de Stephen Kotkin. Celle-ci a été publiée sous le titre Beau Monde on Empire's Edge: State and Stage in Soviet Ukraine (Toronto, 2017). Elle y travaille la création d’une culture ukrainienne et soviétique autour des parcours biographiques d’artistes de théâtre, notamment Lev Kurbas.
     
    Elle nous présentera trois courtes histoires de théâtre en Ukraine au XIX, XX et XXI siècles. Ce sera un moyen de comprendre ce qu’est l’Ukraine et plus largement de travailler la notion d’Empire et la place de la culture dans l’Empire.
     
    « Les gauches, actrices oubliées de la "révolution ukrainienne" 1917-1921 »
     
    Eric Aunoble est chargé de cours à l’Université de Genève. Il s’est spécialisé sur l’Ukraine soviétique et a rédigé une thèse consacrée aux utopies révolutionnaires et sur le mouvement des communes dans l’Ukraine soviétique (plus précisément dans la région de Kharkiv si durement touchée par la guerre aujourd’hui) sous la direction de Jutta Scherrer (EHESS). Il publié plusieurs livres dont « Le communisme tout de suite ! Le mouvement des communes en Ukraine soviétique (1919-1920) », les nuits rouges, Paris, 2008 et La Révolution russe, une histoire française. Lectures et représentations depuis 1917, La fabrique, 2018.
     
    Son intervention nous montrera la grande diversité des acteurs de cette période qui commence avec la chute de l’Empire russe et qui se clôt à la fin de la guerre civile.
     
    Eric Aunoble a également dirigé avec avec Korine Amacher et Andriï Portnov, Histoire partagée, Mémoires divisées, Ukraine, Russie, Pologne (2021). Cet ouvrage très bien fait est téléchargeable en pdf sur le site de l'éditeur lausannois Antipodes : https://www.antipodes.ch/produit/histoire-partagee-memoires-divisees/

  • Aide financière aux déplacements de recherche des mastérants

    L'École d'Histoire de la Sorbonne (UFR 09) propose aux étudiants de Master une aide financière de 110 euros (par personne et par année universitaire) destinée à couvrir les frais de déplacement effectué dans le cadre de leur recherche.

     
    Tout étudiant intéressé devra adresser sa demande de financement au directeur d’UFR (dirufr09@univ-paris1.fr), en l’accompagnant d’une lettre d’appui de son directeur de recherche.